FAQs: FAQ

Foire aux questions

Qu’est-ce que la FQJR?

La FQJR, incorporée sans but lucratif le 25 février 1975, est un regroupement ou confédération d’organismes provinciaux de jeux. Ces organismes sont autonomes, possèdent chacun leurs propres membres (individuels et/ou locaux) et ont juridiction sur les activités (événements, tournois, championnats) qui se déroulent à travers leur discipline. 
La FQJR a pour but de promouvoir et soutenir le développement de ses organismes membres.  Elle offre plusieurs services à très bas prix et cherche à alléger le travail des bénévoles.  La FQJR sert de siège social commun et de lien avec le public à la recherche d’information au sujet des jeux.

 

Quels jeux y sont regroupés?

La FQJR regroupe des jeux plutôt traditionnels et assez connus du public.  On les identifie en deux groupes, les jeux d’adresse et de l’esprit : Babyfoot, Billard, Bridge, Croquet, Dames, Dards, Fers, Génies en herbe, Go, Hockey sur table, Oriflamme (médiéval), Pichenottes, Sacs de sable et Scrabble.  Parmi nos membres associés on retrouve également le Poker.  Voyez la liste de nos organismes membres…

Comment devenir membre?

La FQJR regroupe des « membres actifs », qui sont généralement des organismes provinciaux de jeux (joueurs et/ou clubs) répondant aux critères suivants : 
– possèdent une personnalité juridique (incorporés selon la Loi des Compagnies)
– sont à but non-lucratif
– ont un mandat spécifique en relation avec le développement d’un jeu récréatif
La cotisation annuelle est désormais de 60$, 90$ ou 120$ (plus taxes) selon la taille de l’organisme, déterminée par la présence en région.  Il vous suffit de remplir le formulaire approprié. 

Nous possédons également une catégorie de membres associés (OSBL) et corporatifs (à but lucratif) pour des groupes ayant un lien avec le jeu mais ne répondant pas aux critères ci-dessus.  Leur cotisation annuelle est fixée à 50$ (+ taxes).

Un individu peut-il devenir membre?

La FQJR ne regroupe pas de membres individuels comme tel.  Un individu qui désire se joindre à notre réseau doit le faire par l’entremise d’un de nos organismes membres.  Il deviendra alors membre d’un ou l’autre de ces organismes représentant la discipline qu’il préfère.  Le montant de la cotisation de chaque organisme varie selon les services offerts.

Qui gère la FQJR?

La FQJR est gérée par un Conseil d’administration, composé de 9 bénévoles provenant des organismes membres et élus lors de l’assemblée générale annuelle.  La FQJR compte également deux permanents, au service des membres et du public.

Comment définir le jeu?

Les mots « jeu » et « jouer » sont associés à de nombreuses activités et utilisés jusque dans les sports et le théâtre.  Voici donc une des définitions du jeu qui le résume bien.  Il s’agit d’une activité volontaire ou libre, circonscrite dans le temps et l’espace (lieu), incertaine, réglée et fictive.  Des psychologues ont dressé divers tableaux de répartition des jeux. L’un d’eux les présente depuis leur source qu’il appelle païdia (liberté, improvisation et allégresse) jusqu’à l’apparition du jeu où intervient le goût de la difficulté pratique, appelé ludus. D’un côté la liberté et la fantaisie, de l’autre l’encadrement et les règles. Chacun des jeux est également classé dans l’une des 4 colonnes suivantes représentant: compétition, chance, simulacre, et vertige.

Pourquoi jouer? Quels sont les bienfaits?

Dès l’antiquité grecque on reconnaissait que l’amusement est une sorte de repos et, de ce fait, un besoin nécessaire puisqu’on ne peut travailler sans relâche.  On peut identifier quatre raisons poussant les humains à jouer :  le délassement (récréation, délivrer des soucis et fatigues), le superflu d’énergie, l’atavisme (formes ancestrales, instincts et rites), et l’exercice préparatoire.
L’apprentissage et le développement, dans la petite enfance, s’effectue donc en lien étroit avec le jeu.  Celui-ci nous apprend à respecter des règles, interagir avec les autres, accepter les échecs, apprendre de ses erreurs, mieux se connaître.  Bref, nous préparer à la vie en société en expérimentant sans trop de risques et de graves conséquences.
Le jeu est aussi utilisé en milieu scolaire comme superbe outil d’apprentissage.  Le scrabble permet entre autres d’enrichir son vocabulaire, améliorer l’orthographe, sa grammaire, ses conjugaisons, apprendre à compter rapidement, cultiver sa mémoire, sa logique et sa perception visuelle, développer une discipline personnelle et un niveau de concentration supérieur.  Plusieurs de ces bienfaits se retrouvent dans d’autres jeux.  On peut y ajouter aussi le fait de se divertir, se détendre, s’exercer (physiquement ou mentalement), analyser, communiquer, socialiser, s’intégrer, motiver, développer de la détermination, de la persévérance, du contrôle de la confiance et de l’estime de soi.

Nos jeux et nos réseaux permettent à de nombreux adeptes de sortir de la maison, de briser l’isolement, de bouger et d’être actif, tout en comblant notre besoin de contacts humains*.

Le jeu est donc un terreau d’humanité qui peut contribuer à nous rendre meilleur, et rendre meilleur chacun des êtres que l’on côtoie. Notre contribution pour améliorer notre vie en société…

 

*Note: L’Université Harvard a étudié des individus sur une période de 75 ans pour comprendre ce qui les rendent heureux! Leur conclusion claire est que de bonnes relations nous rendent plus heureux et en meilleure santé. Le bonheur est ainsi dépendant de la qualité du réseau social entourant chaque personne. Et par réseau social on entend, la famille, les amis, etc.  Notre milieu en est justement un où se tissent des réseaux sociaux significatifs, se lient des amitiés, se partagent des passions. 

Qu’en est-il des jeux de hasard?

Le hasard et les aléas font partie de la vie.  Certains autochtones d’Amérique pratiquaient un jeu de hasard, utilisant des os, destiné à préparer les jeunes aux aléas et les accepter (parfois la récolte est bonne, le gibier est abondant, parfois non).  Le hasard serait introduit chez certains jeux afin de remplir un critère d’imprévisibilité recherché par l’humain.  La plupart des jeux que l’on regroupe remplissent cependant, par leur profondeur et le défi qu’ils représentent, ce critère d’imprévisibilité recherché.  Comme si ce n’était pas suffisant, certains ont développé une formule « duplicate » afin de réduire ou éliminer le facteur hasard et comparer les résultats des membres sur la base de leurs seules aptitudes.  C’est le cas au bridge et au scrabble.  Le hasard et l’argent ne font pas bon ménage et de tout temps des lois furent mises en place afin d’en restreindre l’usage.

Quels sont les avantages à devenir membre de la FQJR?

À titre de membre actif, un organisme bénéficie de plusieurs services auprès de la FQJR, dont :
• Siège social permanent (un pied à terre)
• Assurance responsabilité-civile générale (gratuite)
• Assurance responsabilité civile des administrateurs et dirigeants (gratuite)
• Visibilité gratuite sur notre portail web www.fqjr.qc.ca
• Espace gratuit dans notre publication Récréation Québec (textes, photos, annonces)
• Soutien financier annuel pouvant éventuellement atteindre 500$
• Accès aux services du Regroupement Loisir Québec
• Soutien technique de la FQJR (conseils, travaux informatiques, développement web, etc)